Perdre son manteau dans un pays nordique: OMG.

C'est la première photo qui est sortie sur Google Images quand j'ai tapé "perdre son manteau". Pertinent.Source: http://us.123rf.com/400wm/400/400/ZandeUK/ZandeUK1109/ZandeUK110900027/10603829-bongo-antilope-commence-a-perdre-son-manteau-d-39-hiver.jpg

C’est la première photo qui est sortie sur Google Images quand j’ai tapé « perdre son manteau ». Pertinent.
Source: http://us.123rf.com/400wm/400/400/ZandeUK/ZandeUK1109/ZandeUK110900027/10603829-bongo-antilope-commence-a-perdre-son-manteau-d-39-hiver.jpg

Je sais, j’ai volé le punch dans le titre. My bad.

On a tous déjà vécu ça dans nos vies. Du moins, c’est ça que je me dis. Peut-être que c’est juste moi qui est ben trop maladroite, pis j’m’imagine que c’est la norme.

Okay debord, si c’est pas le manteau, c’est le cell. Ou ses clés. Ou son porte-feuille. Ou toute en même temps.

Vous avez votre propre anecdote en tête?

Good. V’là la mienne:

Vendredi soir passé. Déjà là, le mot « vendredi » vient connoter le tout. Une semaine de travaux, de stress, de calme quasi complet. Fallait ben faire balancer la balance en ajoutant un peu de fun dans la patente.

J’vous ferai pas un dessin: j’ai 20 ans pis j’t’en échange au Danemark, à l’autre boutte du monde.

Vous savez ce qui se passe un vendredi soir. On jouera pas à Pictionary.

Bref, soirée agréable. Bonne musique. Des amis. Pis (un peu) d’alcool. « Nickel », comme diraient les Chinois.

Fin de soirée moins agréable. La police vient disperser les foules (personne n’a été matraqué, c’est ben différent du Québec. Wink wink.) Les DJs commencent à ranger leur stock, le monde à chercher leurs manteaux pour retourner chez eux. Je fais de même.

Je fais de même, mais somehow avec des résultats différents. TROUVE PAS LE DIT MANTEAU.

Et, comble de mon intelligence, j’avais laissé mes clés dans la poche de mon manteau. Les deux.

BRA-VO.

Du coup, j’me retrouve pas de logis pour la nuit, ou du moins jusqu’à ce que je retrouve le maudit trousseau.

Mais bon, la fille a des buddies, quand même. Quelques heures de sommeil et hospitalité de résidences plus tard, j’suis retournée à la place où se trouvait le party. Pis j’ai trouvé mon manteau au 2e étage, alors que la fête était au 1er. Weird.

C’est drôle, quand même, à quel point on se rend compte qu’on est habitué(e)s au froid quand on commence à voyager. J’ai genre une peau en cuir. Pendant que les Danois capotent parce qu’il fait moins deux, moi j’profite de la brise printanière.

En tout cas.

Morale de l’histoire: Les parents des banlieues montréalaises devraient pas élever leurs enfants avec des garages automatiques avec un code. Ça devient trop pratique pis on a jamais à trimballer de clés. Pis là, next thing you know, t’es embarré(e) en dehors de ta chambre au Danemark. C’tout le temps ça qui arrive, tsé.

Pis aussi de mettre son double de clés ailleurs que dans ses poches. Mais ça c’est so secondaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :