Les idéaux de beauté chez la femme au fil du temps

Suite à la journée de la femme qui a eu lieue dimanche passé, j’ai voulu souligner l’événement par un quelconque article et ai donc décidé de «traiter» d’un sujet qui est, dans la majeure partie des cas, une préoccupation commune du côté de la gente féminine; les idéaux de beauté. Comme vous le constaterez au fil de votre lecture, être tourmentée par son apparence ne date pas d’hier. Au fil du temps, les femmes se devaient d’obéir à des normes de beauté établies au cours de l’évolution, ce qui n’est aujourd’hui pas le cas. De la silhouette généreuse à la silhouette filiforme, on peut dire que l’Histoire laisse place à beaucoup de variété…

Source : Journal des Femmes

Période : Préhistoire (Paléolithique-Néolithique) [de 4 500 000 à 3 000 av. J.-C.]

Facteurs d’influence : fécondité et fertilité (procréation)

Normes de l’époque : courte silhouette, visage souvent grossier ainsi que seins, ventre, fesses et cuisses hypertrophiées

Caractéristiques dominantes : rondeurs et larges hanches

Source : Flickr (Lenka Peacock)

Période : Antiquité (Égypte ancienne) [de 3 000 av. J.-C. à 476 apr. J.-C.]

Facteur d’influence : jeunesse éternelle (exercice physique et soins de la peau)

Normes de l’époque : silhouette élancée, mince et musclée

Caractéristiques dominantes : longues jambes, fesses rebondies, poitrine menue et large taille

Source : Journal des Femmes

Période : archaïque (Grèce antique) [de 800 à 480 apr. J.-C.]

Facteurs d’influence : piété, honneur et sacrifice

Norme de l’époque : la beauté réside dans l’harmonie du corps et non dans un quelconque artifice

Caractéristique dominante : les femmes possèdent un corps aussi musclé que celui des hommes

Source : Journal des Femmes

Période : Moyen Âge [de 476 à 1 492 apr. J.-C.]

Facteurs d’influence : pureté, richesse et oisiveté

Norme de l’époque : la jeunesse, encore une fois, est exaltée

Caractéristiques dominantes : larges épaules, petite poitrine ferme avec seins écartés, taille de guêpe, hanches étroites et ventre rebondi

Source : Journal des Femmes

Période : Renaissance [de 1 495 à 1 649 apr. J.-C.]

Facteur d’influence : l’art non-religieux

Norme de l’époque : les artistes de l’époque transforment la réalité pour mieux se rapprocher de leur idéal féminin

Caractéristiques dominantes : cou étrangement long, épaules trop tombantes et bras gauche bizarrement attaché au reste du corps

Source : Journal des Femmes

Période : Siècle classique [de 1 660 à 1 715 apr. J.-C.]

Facteurs d’influence : amour, sensualité et délicatesse

Normes de l’époque : domestication du naturel et du culte de la sophistication

Caractéristiques dominantes : taille très fine, poitrine imposante, bras et mains potelés

Source : Journal des Femmes

Période : 19ème siècle [de 1 801 à 1 900 apr. J.-C.]

Facteurs d’influence : vertu et féminité accomplie

Norme de l’époque : la corpulence est signe d’une maternité satisfaite

Caractéristiques dominantes : embonpoint renforcé par des faux-culs et des corsets portant la poitrine en avant

Source : Journal des Femmes

Période : 20ème siècle [de 1 901 à 2 000 apr. J.-C.]

Facteurs d’influence : Hollywood et l’industrie du cinéma

Norme de l’époque : la femme blonde et sensuelle

Caractéristiques dominantes : poitrine généreuse, lèvres pulpeuses et courbes relativement prononcées

4 Commentaires

  1. « Au fil du temps, les femmes se devaient d’obéir à des normes de beauté établies au cours de l’évolution, ce qui n’est aujourd’hui pas le cas. » N’est-ce vraiment pas le cas? Je vois les magazines de mode féminine dans lesquelles on y présente des modèles aux corps rachitiques, des émissions télévisées portant sur la beauté mais dont les critères sont souvent irréalistes, sans oublier les pressions de certains parents, surtout venant des mères, qui incitent leurs filles à s’inscrire à des concours de beauté au lieu de leur permettre de profiter de leur enfance. Je crois bien, et c’est mon humble opinion, que les pressions sociales sur les critères de beauté sont plus agressives que jadis.

    • En effet, M. St-Gelais, ce n’est plus le cas. À l’époque, les femmes se devaient de se conformer littéralement à des normes de beauté fixes si elles voulaient se trouver un mari de bon goût, contrairement à aujourd’hui. Les pressions sociales exercées sur les jeunes filles sont le résultat du désir de mettre un visage à la « perfection ».

      • Heu… Bon, je respecte votre façon de vois les choses. Ce qui ne m’empêche pas de garder la mienne. Il est vrai que je vois les choses avec des yeux masculins, ce qui n’est pas une tare en soi, et vous, avec des yeux féminins, ce qui est tout aussi valable. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :