Bon Débarras swing le Patro

Mardi dernier, le groupe Bon Débarras lançait son deuxième album, Errance, au Patro Vys, sur l’avenue Mont-Royal.

Qui sont-ils?

Peut-être en avez-vous entendu parler?
En 2009, leur premier album avait récolté une nomination à l’ADISQ.

Ce trio fait dans la musique folklorique traditionnelle. Il est composé de:

  • Dominic Desrochers : Multi-instrumentiste, chorégraphe et membre fondateur du collectif de folklore urbain Zogma;
  • Cédric Dind-Lavoie : Contrebassiste et bassiste. Il a, entre autres, collaboré avec Dobacaracol dans le passé;
  • Jean-François Dumas : Homme-orchestre, multi-instrumentiste. Il a travaillé avec La Bottine Souriante.

Ils emploient plusieurs instruments dans leurs compositions tels que guitare, banjo, mandoline, accordéon, planche à laver, Tres, kora, ukulélé, cajón et harmonica. Leurs pièces évoquent autant la Lousiane, de par son côté cajun, que le rap. Elles puisent aussi dans le blues, le rock et le country.

Vagancia, qui érige un pont entre le Nord et le Sud, «invite au voyage, au vagabondage».

Le Temps passe rappelle la première « rappeuse », La Bolduc; «son folklore était des chroniques de son temps».

Ils ont leurs propres compositions comme La vie du bon côté ou encore O Yaille qui sonne cajun et que l’interprète Dominic Desrochers qualifie de gigue pour «rythmer vos préliminaires».

Et des reprises:

  • Le reel facile, écrite par Stéphane Venne, interprétée et popularisée par Emmanuelle en 1974;
  • La chanson du forçat de Serge Gainsbourg;
  • Ti-Galop pour la Pointe-aux-Pins d’Adam Hébert, auteur-compositeur, violoneux.

Ce soir-là, Bon Débarras avait un public énergique qui «swinguait la bacaisse», que ce soit par leurs hurlements  de loups lors de la pièce Le chien fidèle, «cet antioxydant de l’âme». comme la présente Dominic, ou alors par leurs applaudissements bruyants devant la prestation colorée de ce dernier.

C’était un party bien animé où s’entremêlaient podorythmie, (consiste à taper du pied sur une planche de bois), gigues et percussions corporelles.

Voici un lien pour un aperçu de leur musique qui vous éveillera peut-être un branlement de corps, un tapement de pied effréné ou un simple sourire à-demi pantois, à demi-hésitant.

http://www.myspace.com/video/vid/107377724

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :