15.04.2013 : Boston

Les événements survenus à Boston hier, ne laissent personne indifférent. Le coeur m’a fait trois tours. C’était tellement violent et triste à la fois. La même journée, un attentat faisait 50 morts en Irak et sans doute que bien d’autres tragédies ont eu lieu partout sur le globe. En tant qu’humain, nous avons tous un niveau de violence intérieure, mais pour la grande majorité d’entre nous, tuer, ce n’est pas envisageable. Heureusement. Pourtant le mal existe bien.

Aujourd’hui, j’ai lu un texte de Patton Oswalt, un stand up comique américain, découvert grâce à notre Bouclette en chef Alexandra. Ça m’a profondément rejoint. Parfois ce type de discours se fait reprocher d’être trop utopique ou rose bonbon. Selon moi, ce n’est pas voir la vie en rose, mais plutôt éviter de sombrer dans les ténèbres et ne voir que le mal. La réalité, c’est que de la violence il y en a depuis la nuit des temps et il y en aura toujours. C’est le propre de l’animal. Sauf que dans tout ce mal, il y a des milliers de héros qui accourent et qui aident. Des gens qui consacrent leur vie à venir en aide aux autres. Des pompiers, des ambulanciers, des policiers, mais aussi des gens comme vous et moi, qui se retrouvent en une fraction de seconde en mode survie et qui pensent quand même à regarder derrière eux pour voir si d’autres ont besoin d’aide. Je pense que ce genre de comportement est la plus belle preuve que le bien est là, dans le cœur de millions de gens partout à travers le monde.

Je suis triste pour les gens qui ont perdu un proche. C’est horrible. Je leur souhaite du courage pour passer à travers ce deuil. Qu’ils se souviennent tous les bons moments que la vie leur a apportés en compagnie de cette personne. La vie, c’est comme une petite fleur fragile; un coup de vent et c’est fini.

Ne laissons pas la violence prendre toute la place. Pulvérisons-la avec de l’amour et de l’espoir pour l’humanité. Saluons la générosité de certains marathoniens qui ont poursuivi leur course jusqu’à l’hôpital où les blessés étaient traités. Saluons les gens de la sécurité et les premiers secours déjà sur place qui ont bien réagi. Saluons la population qui a eu la présence d’esprit de demander aux gens en déplacement, branchés sur le Wi-FI,  de désactiver leurs connections afin de libérer le réseau et permettre aux gens touchés par le drame de communiquer avec leurs proches.

C’est de cette façon qu’on combat la noirceur (comme disent les Québécois), avec un gros spot light dans ‘face. Et c’est comme ça pour tous les autres drames autour du monde, serrons-nous les coudes en communauté. Aidons et soyons de petits héros. N’acceptons pas la violence.

Utopie ? Je ne crois pas. Ne dit-on pas que nos pensées du moment, créent la réalité de tantôt ? En d’autres mots, la façon dont nous agissons aujourd’hui aura des répercussions pour les générations à venir.

Aimez-vous aujourd’hui. Et demain aussi.

Mélanie

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :