Chronique Cinéma | Un Top 5 des bals ratés

Crédit photo: coed.com

Crédit photo: coed.com

Le bal des finissants, figure importante de la culture américaine, est un incontournable des films d’ados.  L’évènement est constamment dépeint comme la soirée de l’année ou même parfois la soirée de toute une vie.

Un bal, ce n’est cependant pas toujours the night to remember. Il arrive très peu souvent que ça se termine en chorégraphie sur du Fatboy Slim (on se souviendra the She’s all that avec Freddie Prince Jr et son déhanchement endiablé sur la piste de danse) ou encore sur Time After Time (meilleure scène du film Romy and Michelle’s High School Reunion.)

Les Pretty in Pink, les Grease, les Never Been Kissed vous ont tous fait penser que votre bal allait être un moment parfait, le moment décisif de votre vie pubère, mais voilà que j’arrive pour sauver la situation et vous montrer comment « bal des finissants » peut parfois rimer avec « apocalypse ».

De rien. Ça m’fait vraiment plaisir.

5. Mean Girls (2004)

Peut-être cette soirée est-elle réussie pour Cady (Lindsay Lohan) qui est élue reine du bal, vêtue d’un fabuleux manteau de « Mathlète », mais si on se souvient bien, c’est Régina George qui ne passera pas une très belle Prom Night. Celle-ci se fait écraser par un bus peu avant la Srping Fling de son école. Elle s’y rend donc avec une jambe dans le plâtre et la colonne soutenue par des poteaux.

Leçon numéro 1 : Ne faites pas un drame avec une blessure le grand soir. Dites-vous que si Rachel McAdams est aussi belle avec des poteaux de métal, vous aussi vous le pouvez.

4. Bring It On : All or Nothing (2006)

Dans ce troisième film de la série Bring It On (parce qu’avec seulement deux films on n’avait pas encore fait le tour des aventures de meneuses de claques), toute l’équipe de cheerleading se révolte contre sa capitaine Britney Allen, élue reine du bal. Lors d’une performance acrobatique où l’on fait poétiquement rimer « we made a mistake » et « her boobs looks fake »,  Britney se retrouve au sommet d’une pyramide et  lâche un très bruyant gaz intestinal. Imaginez la catastrophe. Une chance qu’il s’agissait d’un rêve – scène d’ouverture récurrente de tous les Bring It On.

Britney à son bal Crédit photo: fanforum.com

Britney à son bal
Crédit photo: fanforum.com

Leçon numéro 2 : Si votre équipe de meneuses de claques se rebelle contre vous et que dans un élan dramatique tout cela vous entraîne dans une joute gymnastico-orale débridée…

Réveillez-vous.

Et en passant, mesdames, ne laissez pas un petit relâchement vous décoiffer. Gardez le sourire, tout le monde en fait.

3. 10 Things I Hate About You (1999)

Quoi de pire que d’apprendre le grand soir que Heath Ledger a été payé pour être avec vous? C’est exactement ce qui arrive à Katarina dans 10 Things I Hate About You, une approche moderne de la pièce  The Taming Of The Shrew de Shakespeare. Contrairement à tous les autres films d’ados de l’époque, l’enjeu dramatique ne se règle pas le soir même du bal par un baiser ou un slow collé, ce qui fait de la soirée un fiasco pour les protagonistes. Kat est une fille de tête qui s’enfuit et repousse l’homme de ses rêves pour lui pardonner seulement plus tard dans le film (quand même, qui peut dire non à Heath).

Leçon numéro 3 : Si votre date reçoit de l’argent pour sortir avec vous, mesurez à quel point vous êtes prête à la pardonner dépendamment d’où elle se trouve sur une échelle de  Russel Brand à Heath Ledger.

 

2. Prom Night (2008)

Juste au moment où elle s’apprête à être couronnée reine du bal, Donna Keppel apprend que l’homme qui a assassiné tous les membres de sa famille, en raison de son obsession pour elle, se trouve dans l’établissement. Comme dans tous bons films d’horreur, le tueur s’attaque un à un à tous ses amis jusqu’au dénouement final où Donna se retrouve face à face avec lui. Comme quoi il y a pire qu’avoir la même robe qu’une autre fille le soir du bal.

Leçon numéro 4 : Si un meurtrier en série se retrouve à votre bal des finissants et que vous êtes une plantureuse blonde comme Brittany Snow dans Prom Night, ne vous fiez en aucun cas à ce film. C’est probablement vous qui allez mourir en premier alors… courez.

1.    Carrie (1973)

Carrie White est une jeune « télékinésiste » en marge des autres filles de son école secondaire. Le grand soir venu, son plus grand rêve s’apprête à se réaliser : être acceptée par ses pairs.  Accompagnée du plus beau garçon de l’école, Carrie est élue reine du bal. Malheureusement pour elle, tout ça n’est que le résultat d’un plan élaboré par une mesquine camarade de classe. La fameuse scène où Carrie se fait verser du sang de cochon et transforme l’ambiance festive de la soirée en une ambiance de destruction meurtrière et sadique, fait maintenant partie du panthéon du cinéma d’horreur. L’histoire tirée du roman de Stephen King ressuscitera bientôt au Grand écran pour angoisser des nouvelles générations d’adolescents.

Leçon numéro 5 : Si jamais une situation comme celle-ci vous arrive, je n’ai que trois choses à vous conseiller. Tenez vous loin des portes, des étoiles en carton, mais surtout des hausses diaboliques. Surtout d’elles.

– Héloïse Rouleau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :