Her Majesty the Queen, here we are PATRIOTES

19 mai 2013 – À l’occasion de la 10e Journée nationale des Patriotes, Alexandre Belliard présentait quelques pièces de son ambitieux projet intitulé Légende d’un peuple au National, rue Sainte-Catherine. Entouré d’artistes emblématiques et porteurs du message d’indépendance, cette soirée avait tous les attributs d’une Saint-Jean-Baptiste festive et revendicatrice.

Source: voir.ca

Source: voir.ca

Parmi les artistes présents lors de cet évènement: Paul PichéÉric GouletÉlage DioufLe HuskyJoséphine Bacon, Chloé Sainte-Marie et Daniel Boucher qui en signait également la mise en scène.

D’abord, je dois vous admettre que ce type de show à revendication patriotique me lasse très souvent, mais la façon avec laquelle Alexandre Belliard nous raconte NOTRE histoire à travers les personnages historiques francophones d’Amérique, a modifié ma perception.

PAUL ROSE: OUBLIONS LA CRISE D’OCTOBRE…

Il dédie la pièce Maison d’un pêcheur à Paul Rose, chef de la cellule Chénier du Front de Libération du Québec (FLQ). Cette chanson parle davantage de la Gaspésie, du territoire, des vagues… Alexandre Belliard révèle qu’en terminant l’écriture de cette pièce, il est tombé directement sur la nouvelle médiatique: Paul Rose n’est plus. Il venait de succomber à un ACV. L’écriture était donc récente et c’est avec émotion et sincérité qu’Alexandre nous l’a interprétée, paroles sous les yeux.

EN RAFALE

Le Husky nous a interprété la pièce Louis Cyr. Chloé Sainte-Marie a récité le poème de Joséphine Bacon dans la langue innue alors que cette dernière en assurait la traduction. Face à face, immobiles, le silence préservait l’authenticité poétique qu’elles déployaient sur scène.

Ensuite, Chloé Sainte-Marie a interprété la pièce Chamaille Chamaille. Deux mots: bouleversante et touchante. Daniel Boucher a enchaîné avec Le chant d’un patriote de Félix Leclerc et Paul Piché a eu droit a un accueil D.É.M.E.N.T.I.E.L. Passant de la pièce «Chu pas mal mal parti», qu’il qualifie de pré-historique (elle apparaît sur l’album «L’un et l’autre» de 1996), à une plus récente que j’ADORE, la pièce Arrêtez, il encourageait le public à lever les mains au ciel et à s’exclamer Woooooo! dès qu’il fredonnait le titre de la pièce. Accompagné d’un guitariste, bassiste, violoniste et percussionniste, Paul Piché invitait le peuple québécois à sortir du Canada l’espace d’une soirée seulement. Et côté participation, nous avions droit à un public enflammé qui ne se faisait pas prier pour applaudir et chanter.

Pour clore la soirée, le public et les artistes ont entonné la chanson populaire d’Antoine Gérin-Lajoie, Un Canadien errant qui aborde la déportation des Patriotes en Australie. En guise de rappel, après un «Olé Olé Olé» très peu imaginatif pour convaincre les artistes de revenir sur scène, Daniel Boucher a offert la pièce thématique de toute bonne Saint-Jean-Baptiste: «Chez Nous».

UN PEUPLE INSTRUIT, JAMAIS NE SERA VAINCU

Pour moi, Alexandre Belliard est le porte-étendard de ce proverbe.  Si le spectacle s’est conclu avec comme trame de fond, un discours de notre grand René Lévesque, peut-être est-il temps de replonger justement aux sources afin de se rappeler, de perpétuer un «Je me souviens» pas seulement ludique, mais réel et inventif.

Une entrevue avec Alexandre Belliard paraîtra au cours de la semaine.

Bonne journée nationale des Patriotes!

Edith Malo

Suivez-moi sur Twitter: @MaloEdith

Un commentaire

  1. Ping : Entrevue avec Alexandre Belliard |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :