Question de Dialecte!

Album : L’Équateur

487813_10151507104416913_142755389_n

Par : Dialecte –

Xavier Phaneuf-Jolicoeur – Voix
Hubert Jacob-Banville – Guitare
Gregory Fitzgerald – Batterie
Louis Rivet-Préfontaine – Basse
Mehregan Dor – Claviers et santur

Le monde de la musique émergente est un fabuleux bassin d’artistes variés et uniques. Heureusement, Montréal et un terrier grouillant de nombreux artistes « undergrounds » de qualité. Il y a pourtant un problème : il faut trouver ces groupes. Il ne s’agit pas de fréquenter les bars et les salles de spectacles les plus obscures pour découvrir ce monde. Ce n’est pas tous les groupes de musique qui désirent tout sacrifier pour avoir une chance de percer. Ceci n’enlève pourtant rien à leur matériel qui peut être de qualité professionnelle. Du moins, c’est le cas de Dialecte, un groupe de musique montréalais comprenant cinq jeunes musiciens qui viennent tout juste de sortir le premier album autoproduit.

Dialecte est l’exemple parfait du jeune band indépendant évoluant à l’ère du web 2.0.  Plus que jamais, les groupes aujourd’hui doivent développer des aptitudes connexes pour survivre dans la jungle impitoyable de la musique. Ils ont relevé le défi, livrant un album poli et puissant après des années de labeurs : L’Équateur.

 À l’aube du lancement de leur album, j’ai pu rencontrer le bassiste du groupe, Louis Rivet-Préfontaine pour discuter du groupe et de l’album. Je vous livre donc cette petite entrevue exclusive qui passe à travers la conception de l’album qui mélange rock, classique, slam et poésie dans un mélange homogène tissé soigneusement!

——-

Jean : J’ai eu vent que Dialecte existe depuis  longtemps et est a eu plusieurs membres. Comment cette aventure a commencé ?

Louis : Dialecte est un projet sérieux qui existe depuis un bout. Le premier but du groupe  était de participer à Cégep en Spectacle. Par la suite, le projet est resté et le groupe a également participé aux Francouvertes en 2009.  À ce moment, c’était un autre bassiste qui occupait le poste. Je ne suis arrivé qu’au printemps 2011, alors que le groupe se cherchait quelqu’un pour remplir le poste.

Jean : Le projet de l’album existait-il avant même que tu fasses partie du groupe?

Louis : Oui. L’album était prévu depuis 2010.

Jean : Est-ce que toutes les chansons étaient  déjà composées?

Louis : Non, mais une bonne majorité des chansons étaient déjà écrites. J’ai pu tout de même mettre ma touche sur chacune d’elles et participer à la composition des autres. En fait, chacun des membres a pu participer à la conception de l’album, car nous l’avons auto produit.

Jean : Quand vous dites « autoproduit », vous voulez dire que vous avez géré tout le processus de la création de l’album? Avez-vous donc produit vous même la pochette de l’album et le design?

Louis : En fait, la conceptualisation entière vient du chanteur, Xavier, celui de L’Équateur, cet aspect d’équilibre entre le chaud et le froid, l’intense et le calme. Ce concept a été la base de notre composition musicale, mais aussi du design de l’album. La chanson « L’Équateur » a été placée au centre de l’album suivant justement cet aspect esthétique. Dans le design, on peut voir le contraste de couleurs chaudes et froides, entre la montagne et la mer. Par contre, celui-ci nous vient d’un de nos amis. Petite anecdote : il était en Australie alors que nous concevions l’album, nous avons donc du travailler avec lui par correspondance tout le long, mais nous avons bien réussi à relever le défi.

 Jean : Est-ce que la production de cet album vous a demandé beaucoup de temps et que chacun des membres se commettent énormément?

Louis : On a dû se rencontrer souvent, surtout lors du mixage de l’album. Mais tout de même, ce qui fait la particularité du groupe, c’est que chacun des membres a beaucoup d’autres choses dans leurs vies. Notre tour de force, je crois, vient dans notre manière d’avoir organisé notre temps et fait les concessions qu’il fallait. Nous avions chacun la maturité nécessaire pour être d’accord sur les points importants spontanément. Le groupe ne possède pas de « leader » comme tel, mais il a su se structurer sans laisser en plan un membre. Chacun des membres avait des ambitions différentes pour le CD, mais nous avons tous réussi à faire des compromis. Sans cela, L’Équateur n’aurait pas vu le jour.

———

 Afin de vous plonger encore plus dans l’univers de L’Équateur, le groupe a réalisé un petit vidéo fort sympathique qui vous faire découvrir leur musique en même temps que les joyeux musiciens.

Pour tous les intéressés, vous pouvez écouter le matériel du groupe sur leur site que je vous invite tous à visiter. www.dialecte.ca

L’album est aussi disponible sur iTunes.  Dialecte procèdera au lancement de leur album le dimanche 2 juin au bar « O Patro Vys » sur Mont-Royal dès 20h. Le groupe, en plus de distribuer des copies de leur album, jouera quelques un de leur morceau se trouvant sur l’album.  On vous y attend en grand nombre !

-Jean

*Merci à Jean Gravel, ancien noeud papillon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :