Color Me Rad – 3 Bouclettes y étaient!

Color Me Rad

14 000 joyeux lurons se sont donnés rendez-vous ce dimanche 9 juin pour une nouvelle édition de Color Me Rad. Course de 5 Km parsemée de stations colorées (de la fécule de mais colorée). Explosion de couleurs et de joie pour cette course absolument festive.  À faire idéalement à plusieurs, afin de retrouver son cœur jeune et faire le party.  Pas besoin d’être des athlètes pour faire cette course,  elle peut se faire en marchant ou en courant.

Trois Bouclettes se sont rassemblées pour l’occasion:  Marion,  Edith,  et Josée.  On vous offre le point de vue de chacune :

Marion :

Quand l’idée à été lancée il y a quelques mois de créer une équipe pour le Color me rad, je n’ai pas hésité une seule seconde. Je suis du genre flemmarde, et cela me donnait une excuse pour me bouger et m’entraîner un peu. Sauf que… Flemmarde comme je suis, j’ai couru deux fois en mars et puis plus rien. Je suis donc arrivée dimanche matin sans aucun entraînement. Vis-à-vis les gens présents, ce n’était vraiment pas grave puisque cette course est plutôt un prétexte pour faire la fête dès le matin et il y avait beaucoup de monde qui marchait. Par contre, je peux vous dire que mes muscles aujourd’hui m’en ont fait voir de toutes les couleurs… J’ai mal partout ! Cette course en dehors du côté fun m’a montrée qu’avec un peu d’entraînement, je serai capable de courir plus vite et plus longtemps. Un 10 km bientôt ? Pourquoi pas ?

Edith :

Je n’aurais pas pu demander mieux pour cette journée. Deux complices toujours partantes pour prendre mille et une photos de nos simagrées et de nos binettes bariolées de teintes arc-en-ciel.

First step : TATOO… Temporaire? J’espère torieu! Il est encore vivement présent et coloré sur mon bras droit, mais ça ne ment pas! Le 5 km, on l’a FAIT! Et de la fécule de maïs, encore l’impression de la respirer, comme imprégnée dans mes narines.
Parce que oui, je m’en suis prise plein la gueule, tant dans l’orangé que le violet. Josée s’est d’ailleurs faite un plaisir de me barbouiller à la première escale.

Dernière étape? DÉMENTIEL!
«Ferme les yeux Ed, ferme les yeux!», me répétait ma petite voix intérieure. «Cesse de respirer Ed! Bloque les narines!» «Bite me!»… Ahhh non, ça c’est ce qui était inscrit sur les sachets de poudre. Alors, on s’en est prises sur les dents, la langue, dans le décolleté, dans les oreilles… Ahhhh la douche après, vous devinez, hein? L’extase!

J’ai adoré mon expérience pour la joie contagieuse, la distance à parcourir, les hommes en boxer… Je plaisante. Mais y’en avait des motivés dans le lot! Du tattoo dans le front aux filles qui se roulent dans poudre (expression douteuse). Bref, j’ai fait la connaissance de deux collègues pimpantes et drôles cette journée-là, aimant relever des défis. J’ai ri, j’ai exprimé ma folie et mon cœur d’enfant brillait sous le soleil ardent et la musique festive.

Josée :

J’avais tellement hâte à cet événement que j’ai eu de la misère à dormir la veille!  Je suis arrivée sur place le cœur léger, prête pour la fête. La musique et l’ambiance sur le tarmac de départ donnaient le ton festif à cette course. Courir 5 KM? Facile! Après avoir fait la Spartan Race il y a 2 semaines,  un petit 5 KM faisait du bien à mon corps (et mon cœur).  Clairement,  j’allais là pour le côté party de la chose. Le sourire fendu jusqu’aux oreilles, et mes 2 comparses Bouclettes à mes côtés, on a entamé cette course en jasant et en dansant. À chaque station de couleur,  j’en profitais pour barbouiller un peu plus mes compagnes; d’ailleurs j’ai bien failli amputer un œil de Edith dès la première station en visant mal (Sorry Edith!!!). Ceci dit, moi j’ai trippé solide avec tout ca!  À recommencer sans faute!

Petit bémol à la déficience de l’organisation. Pour récupérer nos dossards, il n’y avait aucunes indications. Pas plus d’indications pour la ligne de départ. Aucune vérification de nos dossards,  n’importe qui pouvait courir et faire la fête.  Dans les stations de couleurs, fallait nous-même se barbouiller par manque de personnel sur place.  À l’arrivée, les gens s’entassaient et pillaient les boites de bombes de couleur.

Petit conseil si vous avez envie de faire cette course: même si sur le site ils disent que c’est « juste » de la fécule de maïs et que ca se lave très bien, ma belle camisole blanche est maintenant tachée à jamais.  Alors mettez des vêtements que vous êtes prêts à sacrifier pour la cause!

Ceci dit, si vous avez la chance de faire cette course,  sautez sur l’occasion! C’est vraiment une belle expérience!

SAM_0926

Un commentaire

  1. Moi aussi j’étais l’a, mon premier 5k officiel à vie après 85lbs en moins! J’ai adoré, vraiment, je vais faire Color Run en août et serait de retour l’année prochaine c’est certain! J’aime le côté festif de l’événement. Pour une première c’était idéal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :