La vie épicée de Charlotte Lavigne T.3 : Moelleux à souhait

« Charlotte Lavigne revient en force ! Après l’expérience parisienne racontée dans le deuxième tome, elle est de retour au Québec, peut-être enceinte. À l’aube de ses trente-cinq ans, elle coanime l’émission Mangues et prosciutto avec P-O, le célèbre et séduisant chef.

Avec une carrière qui prend son envol, elle tente d’effacer les derniers mois difficiles et veut se refaire une nouvelle vie à Montréal. Arrivera-t-elle à oublier son beau Maxou ? Le reverra-t-elle ? Divorceront-ils ? Trouvera-t-elle l’amour, le bon, le vrai, cette fois-ci ? Et avec qui ?

La trilogie de La Vie épicée de Charlotte Lavigne a rapidement pris sa place dans le coeur des lectrices. Cette fois, nous assisterons à l’épanouissement professionnel de Charlotte et… au dénouement de sa vie amoureuse. Ce ne sera pas simple, il y aura des débordements et même des explosions ! Car vivre dans l’univers de Charlotte Lavigne, ce n’est pas de tout repos, et le quotidien prend souvent une tournure pour le moins divertissante ! »

Cabernet sauvignon et shortcake aux fraises, un titre aussi complexe et romantique aux oreilles que l’épopée que nous réserve Charlotte pour la troisième fois. De retour au Québec après une aventure parisienne aigre-douce, l’animatrice  ne sait plus sur quel pied danser. Entre son «mari» qui est resté outremer et l’épicé P-O, son désir d’être mère et le retour d’un «fantôme» de son passé, Charlotte aura beaucoup à faire pour s’y retrouver.

Avant toute de chose, je dirais ceci : AH LE BEAU P-O! Parce qu’avouons-le, en tant que filles qui se respectent, nous nous imaginons toujours ce à quoi ressemble les protagonistes que nous découvrons dans nos livres…et bien.. ce P-O, il me donne des chaleurs. ( A.k.a je veux un homme comme ça dans ma vie) Passons aux choses importantes maintenant.

 De retour au Québec, après une excursion de quelques mois en sol européen, Charlotte est toujours aussi extrême, voir sans demi-mesure. Toutefois, un beau contraste s’installe. La femme qui ne recherchait que l’amour de conte de fée, est maintenant plus mature et commence à comprendre et être certaine de ce qu’elle veut à présent.  Elle nous offre des réflexions plus en profondeur que lors de deux premiers tomes. On ressent l’évolution du personnage qui s’est fait en douceur, ainsi que celui de son entourage.

Tout en finesse, l’auteure poursuit l’exploration de thèmes sérieux, ici elle explore l’orientation sexuelle bi-curieuse par le biais d’Ugo, et l’homosexualité féminine par Marianne. Elle ne délaisse pas pour autant les ingrédients premiers d’une bonne chick lit telle que l’amour, la famille, l’indécision et un triangle amoureux. Oh, et un peu d’alcool, pourquoi pas.

Ce qui est plaisant dans ce troisième tome, c’est que Nathalie Roy ficelle d’une main de maître le triangle amoureux. Ni trop visible, ni trop absent, on croit totalement à ce qui nous est présenté et l’on se surprend à vouloir prendre un côté, que ce soit celui de Maxou ou de P-O (Vous avez deviné le mien, je suppose.) Marianne, que l’on a connu dans le deuxième livre, prend une place plus importante ici à notre plus grand bonheur. En fait, elle remplace Aisha, à qui nous lançons, à moins que ce soit juste moi, quelques «bitch» durant la lecture.

La dynamique de lecture est changée aussi. J’ai constaté, que contrairement à d’autres livres, la série de Charlotte Lavigne rend les lieux vivants. C’est-à-dire que l’on sait où les personnages se retrouvent, on ressent aussi la culture à travers les mots. Et ça, c’est captivant, car on s’engouffre totalement dans le livre pour n’en ressortir qu’à la fin.

Cabernet sauvignon et shortcake aux fraise est un repas réussi et surprenant. Il aurait pu être le son de glas de cette série, mais pour notre (mon) plus grand bonheur, celle-ci aura une suite. Ce quatrième et dernier livre réussira-t-il a effacer la touche de déception quand au(x) choix de Charlotte? Je l’espère bien.

Somme toute, ce troisième tome conserve tous les ingrédients qui font de la série Charlotte Lavigne une excellente série. Humour, légèreté tout en étant sérieux, ce qui fait en sorte que même si Charlotte est dans la trentaine, cette série saura plaire aux plus jeunes comme aux plus vieux…mais peut-être plus à la gente féminine que masculine.

Et si comme moi, vous trépignez d’impatience pour lire La Vie Épicée de Charlotte Lavigne : Foi gras au torchon et popsicle aux cerises, il vous faudra attendre en octobre! Patience!

Verdict : Boucle Excellent

Note : 8.5/10

Prix: 27,95 $

Éditions : Libre Expression

Genre : Chick Lit

Pour me suivre : @AlexePhilibert

Un commentaire

  1. Ping : Charlotte Lavigne T.3: Moelleux à souhait | Alexandra Philibert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :