MOI ET UNE LOVE LETTER : Démystifier la réponse

Image

crédits : Rosalie H. Maheux

L’expérience singulière de Moi et une love letter porte sur une introspection affective dévoilée publiquement. Un aveu qui doit passer par la réponse à l’autre, l’être aimé, devant tous. Parce que – pourquoi se mentir ? – on part tous d’un même point en cherchant à se faire croire autre chose.

Vascillant entre un théâtre plus expérimental et une performance, les cinq comédiennes en scène apportent la parole d’une seule femme.Toutes cherchent à se différencier par leurs justifications. Toutes se partagent les pour et les contre de sentiments qu’elles espèreraient ne pas avoir, mais qu’elles ne peuvent plus se refuser. Toutes tournent et retournent la seule et unique voix qui servirait à communiquer le flot de paroles qui cherche à jaillir comme un geiser de leur orifice buccal. Elles sont liées. Elles s’agencent, se contredisent, s’aiment et se méprisent l’une l’autre, en l’autre et pour l’autre.

Se divisant en plusieurs tableaux, la quête portée à la rencontre de l’autre est fragile. Les arguments s’emboîtent et s’effondrent, les réflexions sont intimes, brèves, et font violence avec peu de mots. C’est une écriture condensée, crue et poétiquement noire que propose l’auteure-metteure en scène Alexa-Jeanne Dubé, en guise de réponse à la solitude qu’il y a dans l’espoir et l’attente. L’écriture saisit, l’univers carton-pâte, quasi-bricolé, dans lequel se déplacent cinq femelles faussement idéalisées, est percutant et efficace. Par contre, si les choix esthétiques de la mise en scène réussissent à imager le monologue à voix multiples, ce ne sont pas toutes les propositions qui semblent suivre la ligne directrice de l’intention de la pièce. Dans son originalité, le texte demande à ce que le spectateur soit actif et particulièrement réceptif tout au long du processus. Il porte une richesse dans sa violence qui gagnerait à s’absorber avec plus de lenteur dans l’enchaînement d’une réponse à l’autre.

Valery Drapeau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :