La femme sans odorat: Marie Soleil Guévremont

portait m-soleilMARIE SOLEIL GUÉVREMONT
Premier portrait d’une série de portraits inspirants, différents et zen. 
Yan: L’odeur du lilas dans l’air c’est comme… comme un petit rappel d’orange dans une bière comme le cheval blanc. C’est pas trop fort, juste parfait. Et ça ne sent pas toujours. Moi ça me fait toujours sourire. C’est une de mes odeurs préférées…
Marie Soleil: Et la pluie?
Yan: La pluie, on peut la comparer à un goût amer comme si tu mangeais du gazon. C’est l’humidité, l’eau condensée.
Marie Soleil: Ça sent mauvais ou bien c’est un amer agréable comme le café?
Yan: C’est agréable, ce n’est pas comme un sous-sol humide, ça, ça sent mauvais…
Marie Soleil: Ok donc c’est amer et lourd, mais agréable. Et un homme ?
Yan: L’odeur masculine varie d’un homme à l’autre tout dépendant de son déo et de ce qu’il a fait dans sa journée. Habituellement, les parfums d’hommes ont des arômes boisées et fortes.

***

Jusqu’à tout récemment, Marie Soleil ne savait toujours pas comment décrire ces odeurs. C’est grâce à son ami Yan qui a gentiment et poétiquement entrepris de les lui décrire, à sa façon, qu’elle a pu être initiée à ces différents parfums. Quand Marie Soleil m’a lu un extrait de leur échange de messages textes j’ai trouvé cela fort poétique et fascinant à la fois; de savoir qu’une personne était vierge de connaissances au niveau olfactif et que les seules représentations qu’elle se ferait à jamais des senteurs serait basées sur l’avis des autres et sur le choix de leurs mots pour lui décrire… Soudain, j’ai réalisé à quel point l’odorat était un sens insaisissable et personnel. Tous ces souvenirs rattachés aux odeurs, ces sentiments de peur, de malaise, de dégoût ou de réconfort qu’elles nous procurent, Marie Soleil, elle, n’en ressentait rien, jamais. Ni puanteur, ni extase. J’étais soudainement triste pour elle, mais ébahie surtout. « Comment as-tu fait jusqu’ici pour vivre dans ce monde parallèle ou rien n’a d’odeurs et où le goût n’est pas jouissif ? » Moi qui renifle tout compulsivement et qui ai le péché de la gourmandise tatoué au cœur, j’avais besoin de comprendre.

m-so profil

Enfant, Marie Soleil semblait comme les autres parce que toute petite, on apprend à imiter à la perfection. Elle hochait la tête en guise d’approbation lorsqu’on lui disait « Ça sent bon hein ? » et tentait même de décrire des odeurs qu’elles ne percevait pas. Lors des jeux où elle devait deviner la fragrance, elle tentait à tout hasard une réponse qui n’était jamais la bonne. Elle était différente, déjà, sans toutefois le savoir. Pour elle, l’odorat a longtemps été un sens abstrait et imaginaire qu’il fallait créer soi-même; comme un jeu symbolique qui ne se termine jamais et auquel tout le monde participe.

Son innocence d’enfant faisait qu’elle ne se posait pas trop de questions et qu’elle s’adaptait merveilleusement bien à se représenter le monde, un sens en moins. En sixième année, ce fut toutefois la rupture de ce monde imaginaire où Marie Soleil avait su préserver son secret durant toutes ces années. Il devint alors évident que les autres étaient nantis de quelque chose qu’elle ne possédait pas et que de jouer à faire semblant n’était soudain plus aussi amusant du haut de ses 12 ans. Elle comprit, cette année là, qu’elle était la seule à feindre l’odorat et accepta l’idée que le monde était parsemé d’odeurs qu’elle ne percevrait jamais.

MH900349071

L’anosmie est une «diminution ou perte complète de l’odorat». (Larousse 2012) Plus d’une personne sur 20 en souffre, toutefois, pour certains, ce handicap sera réversible alors que pour d’autres, comme Marie Soleil, il sera permanent puisqu’il est d’origine congénital (depuis la naissance). Lorsque le trouble olfactif est dû, par exemple, à un rhume chronique, une sinusite, un traumatisme crânien ou une inhalation de produits toxiques, il est possible de tenter un traitement qui dans certains cas permettra un rétablissement complet.

 Il est beaucoup moins fréquent d’entendre parler de ces gens pour qui tout est inodore, contrairement à ceux pour qui la vie n’a ni sons, ni images. Peut-être est-ce parce que le sens de l’odorat est subtil et qu’on le vit de façon beaucoup plus introspective, mais probablement est-ce aussi puisque ce sens nous semble beaucoup moins vital. Toutefois ce dernier peut tout de même nous sauver la vie et nous prévenir de dangers potentiels. La fumée est d’ailleurs la seule odeur que Marie Soleil puisse percevoir, comme si l’instinct de survie prenait le dessus coûte que coûte, quoi que cela ne soit pas le cas de tous les gens atteints d’anosmie.

 Bref, Marie Soleil vit très bien sans le plaisir d’humer l’odeur d’un homme ou d’un bouquet de fleurs, sans le sentiment réconfortant d’un pain qui cuit au four ou la fraîcheur d’une orange qu’on épluche. Elle ne ressent pas le vide que nous ressentirions, si du jour au lendemain, la vie devenait inodore et ce pour la simple et bonne raison qu’elle n’a jamais connu le monde autrement. Avec son léger sens du goûter, elle se forge des représentations virtuelles et subjectives des odeurs – les sens ne sont-ils pas toujours subjectifs de toute façon? –  et cela lui suffit. Elle ne s’en sent ni handicapée, ni gênée. Elle est ainsi et c’est tout. Elle est différente, mais ne le sommes-nous tous pas à notre façon bien à nous ?

Pour boucler la boucle 

Il existe autant de fragrances que de personnes pour les sentir .

Le monde n’est que la représentation que l’on s’en fait, alors aussi bien le percevoir et l’accueillir avec l’attitude la plus zen et la plus positive possible non ?

mlle_mymy2

mllemymy.bouclemagazine@gmail.com 
Twitter: @_MlleMymy_
Facebook: Mademoiselle Mymy 

Sources théoriques: http://www.planetesante.ch

François Lavigne, M.D. L’anosmie: comment la flairer?  Le clinicien, Mars 2002.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :