Tuons la vieille fille désespérée !

Capture-d’cran-2012-06-22-14.25.38

Il n’y a pas si longtemps de cela, lorsqu’on était une femme célibataire à 25 ans, on devenait automatiquement une vieille fille !

Au Québec, environ 1.7 millions des gens sont célibataires, selon le dernier recensement, en 2009.

Une de mes tantes m’a d’ailleurs déjà fait la remarque, «grouille-toi à te caser si tu veux pas finir vieille fille»

Vieille fille ? ARKE ! Je me voyais avec des sous-vêtements beiges, détester la vie, chasser des enfants comme des pigeons et me faire des masques au concombre jusqu’à ce que mort s’en suive.

C’est souvent la matante pas trop heureuse dans son couple qui te fait ce genre de remarques et elle ne s’en cache pas du tout. Elle est dans la cuisine, face à la fenêtre, loin des gens qui s’amusent. Elle fume sa cigarette en sirotant son mousseux et pendant qu’elle te parle, tu ne l’écoutes même pas. Le seul détail sur lequel tu te concentres est : comment est-ce que je coupe la conversation pour lui dire que sa cendre est plus longue que la muraille de Chine et qu’elle va tomber sur la tête d’un enfant qui court ?

Ses ongles jaunis crient «au secours» et ses gencives «au meurtre». Elle ne te laissera JAMAIS terminer cette conversation.

Elle te bombarde de phrase du genre : «Mais j’te dis faut que tu tiennes la laisse serrée dès le début, moi si c’était à recommencer… Sont tous pareils, tu vas voir, au début c’est beau, pis c’est pas long que tu deviens invisible et femme de ménage. » Mêlée à cette odeur de fumée et d’alcool, émane la tristesse.

Wow ! Merci pour le pep talk. Je prends judicieusement tous ces conseils en note et pars de ce pas à la recherche d’un prince.

La vérité c’est que c’est fini le temps de la vieille fille. Il n’y a plus d’âge pour décider de se caser. Certes, il y aura toujours les regards de celles qui ne comprennent pas votre vie, celles qui se mettent en tapon dès que vous avez le dos tourné, pour trouver quel est votre réel problème. «Elle est peut-être gaie ? Elle a l’air d’avoir tout un caractère ? Trop carriériste, elle manque les plus belles années de sa vie…»

Pourquoi est-ce que le célibat devrait absolument nous faire passer pour des filles malheureuses ?

Si ça devient trop lourd pour vous, il faut en parler à quelqu’un ou voir un psychologue, mais si on essayait d’arrêter de se juger et qu’on trouvait les points positifs qu’il y a à être célibataire ?

On peut s’amuser avec qui on veut, quand on veut. On est disponible; pas besoin de consulter personne. Pas de belle-maman qui se donne le droit de monopoliser ton seul samedi de libre dans le mois. Nobody, à part notre vieille voisine curieuse, ne sait à quelle heure on est rentré la veille. Personne ne sait qu’on a englouti une pizza croûte farcie, en regardant Le mariage de mon meilleur ami avec une copine et qu’on a fini ça à la tequila en se lisant le tarot pendant que le chat lèche les restants de pizza sur le comptoir. PERSONNE ! LA PAIX !

Celles qui sont tannées du célibat, il ne faut pas désespérer. Surtout, ne commencez jamais à penser que vos attentes sont irréelles. Plus vous multipliez vos chances de rencontrer, plus la magie risque d’opérer. «Oui mais Nadine, c’est des probabilités ça.» Peut-être, mais aujourd’hui c’est moi qui écrit donc c’est de la magie ok ?!

Il y a même depuis 2 ans le salon vivre en solo. Créé par Chantal Tardif.

L’événement, regroupe célibataires, conférenciers, spectacles d’humour, speed-dating, massages, défilé de mode et bien plus. Un salon pour le bonheur des célibataires, qui se tiendra à la Place Bonaventure du 14 au 16 Février 2014.

Qui sait, d’ici là, peut-être allez-vous rencontrer votre perle rare ou encore décider que votre célibat vous va à merveille ?

Pour plus de renseignements : http://www.vivreensolo.com/

N’oubliez pas, vous n’êtes pas seules…1.7 million. Ne laissez pas la société vous dicter vos besoins. Tuons la vieille fille désespérée une fois pour toutes : tu n’existes plus, tu as été remplacée par la fille qui s’aime et qui sait ce dont elle a besoin, point. En passant, petite consolation, Barbie, notre supposément modèle féminin, ne s’est jamais mariée et n’a jamais eu d’enfant !

Nadine Massie xo

Crédit photo dans l’article : Dina Goldstein.

Image présentation : ©madelineyoki

3 Commentaires

  1. Sophie H.

    « T’es célibataire et c’est correct, mais une chance que ça s’attrape pas »

    Je lis régulièrement le blogue Boucle parce que je connais deux chroniqueuses qui y participent avec plaisir et que je souhaite les encourager. Sans être une mordue ni même une curieuse de la mode, j’apprécie la formule du blogue en général, le fait d’avoir plusieurs types de chroniques et le dynamisme de celles qui le font grandir chaque semaine.
    Mais, parfois, le contenu puéril, les articles qui semblent faits à la va-vite, avec des sources souvent mal adaptées, quand il y en a, comme dans l’article sur les crème anti-âge, notamment, qui était un véritable affront à la culture scientifique et un total brainwash des compagnies pharmaceutiques déguisé en chronique, les articles qui semblent écrits sur du vide, qui se résumeraient en une seule page, me tapent carrément sur les nerfs (et je reste polie).
    La dernière frasque, l’exemple le plus récent : le billet sur les célibataires, qu’on pourrait résumer en une phrase : « t’es célibataire, mais c’est pas grave » (autant pas écrire de billet pentoute). Celui-ci répond à un préjugé (les « vieilles filles ») par d’autres préjugés (« être célibataire c’est pouvoir manger de la pizz, être célibataire c’est être libre, mais voici quand même un endroit où vous allez pouvoir rencontrer du monde, question que vous ne restiez pas seul(e)s trop longtemps !). J’étais d’abord intéressée par le titre, très accrocheur, qui offrait plusieurs possibilités argumentatives, pas nécessairement du côté du féminisme, mais, qui auraient pu aborder le sujet du célibat dans la vie contemporaine d’une autre manière qu’en donnant un exemple irréel tout droit sorti d’un roman de Chick Lit (pis un roman de Chick Lit de bas étage, sans sarcasme ni rien).
    Comme si dès que l’on faisait partie d’un couple, on devait se justifier de tout. Eille, si ton chum te fait passer un interrogatoire pour savoir « à quelle heure t’es rentrée la veille », c’est peut-être que votre relation a un problème et qu’il te considère un peu trop comme sa propriété. Si ton chum t’empêche de regarder des films avec tes amies ou de manger de la pizza, ben là il a un crisse de problème. Être en couple ça change la dynamique d’une vie, mais si ça devient de l’emprisonnement, c’est pas normal. Le terme de vieille fille est peut être tombé dans la désuétude, mais des filles qui sont déplaisantes parce qu’elles sont célibataires y’en a. Comme y’a des filles en couple qui sont déplaisantes. Ça a rien à voir avec si la personne est en couple ou non, c’est en lien avec sa personnalité. Pis ça, c’est pas supposé changer peu importe si t’es en couple, célibataire, en relation ouverte, échangiste, ou aux extraterrestres for all I care.
    Barbie comme modèle féminin, est-ce que tu me niaises ? (moi aussi je peux faire des ouvertures de dompe)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :