Mes lectures de chevet

 

Nouveau Projet

Il m’arrive souvent, lorsque je lis des magazines, d’avoir envie d’une lecture légère et rafraîchissante. C’est pourquoi je lis des revues de mode, de beauté ou de potins hollywoodiens sans remords. Toutefois, il m’arrive aussi d’avoir le goût d’un peu plus de contenu, de lire des articles qui explorent en profondeur des enjeux un peu plus importants que la cellulite de Jennifer Lopez. Dans ces moments, je me tourne vers la revue Nouveau Projet.

Nouveau venu sur le marché depuis environ deux ans, ce magazine paraît deux fois l’an et se vend au coût de 14,95$. Un peu dispendieux, vous me direz, mais l’investissement en vaut la chandelle. En effet, ici, aucune publicité de produits de beauté anti-âge ou de crème bronzante ne viennent envahir nos pages. Seules quelques publicités de théâtre ou de festival de poésie. Déjà, c’est innovateur et différent.

À l’intérieur de ces pages, Nouveau Projet aborde différents sujets pertinents: l’environnement, la politique, les mouvements sociaux, la culture, l’urbanisme, la littérature, etc. Malgré le fait que je me tienne assez informée au quotidien, la lecture de ce périodique me permet d’en apprendre énormément sur divers domaines. Écrits par des auteurs souvent diplômés d’études supérieures à l’université et des spécialistes, ces articles sont touffus et portent à réflexion.

Aussi, j’aimerais saluer la diversité des médiums rédactionnels utilisés: l’analyse, l’essai, la poésie, la fiction, la bande dessinée, les graphiques, le photoreportage et j’en passe. Cette revue interpelle le lecteur de diverses manières et c’est tant mieux. De plus, vers la fin, on retrouve un condensé d’extraits d’articles et d’informations provenant de médias locaux ou internationaux ayant été traduits. Dirigé par Nicolas Langelier qui en assure également l’introduction, Nouveau Projet est le genre de revue que vous voudrez conserver ou passer à votre amie ou votre voisine. Personnellement, j’ai tendance à le laisser près de mon lit afin de le lire par petites doses. Cette publication est dans un état financier précaire, ces derniers temps, causé par la faillite de son distributeur. Pour les aider à continuer de publier leurs revues de qualité, vous pouvez vous abonner ou faire un don. Pour plus de détails, visitez l’adresse suivante: http://nouveauprojet.com/nouvelles-et-evenements/nouveau-projet-a-besoin-de-vous Encourageons-les!

Le numéro printemps-été 2014 est actuellement en kiosque et s’interroge sur « Le Canada dont nous ne voulons pas. »

Pour un avant-goût ou davantage d’informations, visitez le site web nouveauprojet.com


Le meilleur de mon cinéma

Vous adorez le cinéma, mais vous ne savez pas toujours quoi privilégier parmi la multitude de films disponibles? Le livre Le meilleur de mon cinéma de Marc-André Lussier pourrait vous aider à retrouver l’inspiration. Véritable passionné de cinéma, Marc-André Lussier est critique de films à La Presse depuis 1995, en plus d’avoir fait de la radio. Cet emploi lui a permis de voir quantité de long-métrages, magnifiques ou exécrables, et d’assister aux festivals de films les plus prestigieux.

Chaque année depuis 30 ans, il a fait sa propre liste des dix meilleurs films de l’année selon ses goûts. Ces listes constituent la base de ce bouquin. Lussier nous en propose ici une version étoffée.

Le critique a donc ressorti de ses tiroirs les listes originales ainsi que les courtes critiques qu’il avait faites pour chaque film. Chacune est suivie par un retour sur le répertoire de l’année où il réfléchit avec le recul à la manière dont ces films ou ces acteurs ont traversé les époques. Chaque section se termine ensuite par le portrait d’une célébrité ayant marqué cette année particulière. Ces portraits présentent souvent des extraits d’entrevue réalisées par le journaliste ou des articles écrits sur les stars après les avoir rencontrées.

Les choix de Lussier quant à ses favoris se distinguent souvent de la majorité. Il privilégie fréquemment les films étrangers ou d’auteurs, mais ne se gêne pas pour ajouter un blockbuster si celui-ci lui a paru particulièrement efficace. Il n’hésite pas à douter de ses propres choix et à insérer des anecdotes embarrassantes ou comiques sur ses rencontres avec des artistes mythiques. Contrairement à la plupart des livres écrits sur le cinéma, celui-ci offre un regard individuel et humble d’un homme que le cinéma n’a jamais cessé de fasciner malgré le passage des années.

Le meilleur de mon cinéma: Les 300 films incontournables des 30 dernières années, Marc-André Lussier, Les éditions La Presse, 286 pages. Et vous, quels sont vos livres de chevet? Amélie Lacroix Maccabée amelie.lacroixmaccabee@gmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :