La guerre des tétons. J’ai pleuré avec Lili Sohn.

WOW!

C’est le son qui est sorti de ma bouche quand j’ai refermé la couverture du livre de Lili Sohn. La guerre des tétons (Tome 1 : L’invasion) m’a fait rire, ma fait pleurer, ma fait prendre conscience de la réalité de jeunes qui reçoivent un diagnostic de cancer. Le sujet n’est vraiment pas facile à discuter et plusieurs livres ont été écrits sur le sujet. Avec Lili c’est différent.

LA GUERRE DES TÉTONS 1. INVASION

Screenshot 2014-10-22 at 05.36.33

Quand j’ai reçu ce livre, je ne savais pas qu’il s’agissait d’une bande dessinée. J’ai alors été agréablement surprise et j’ai tout de suite commencé la lecture. Je l’ai lu d’une traite. Je ne voulais pas briser ce moment qui, disons-le, est devenu très intime avec Lili Sohn.

LA RÉALITÉ

En avril dernier, j’ai moi-même perdue une amie des suites d’un long combat contre le cancer. J’étais donc très sensible à l’histoire de Lili et j’ai braillé, parce que l’auteur m’a replongé dans la réalité en dents-de-scie des gens qui reçoivent un diagnostic de cancer. On n’imagine pas toutes les questions et constats que la maladie peut apporter, à moins d’accompagner un proche ou de le vivre soi-même.

À travers les examens, les mauvaises nouvelles et la peur, il y a aussi, heureusement, l’amour des proches, les folleries, les petites attentions, les cadeaux et les permissions spéciales (comme avoir enfin la permission du chum d’avoir un petit chaton!).

Le cancer du sein atteint presque 24 000 femmes annuellement (statistique 2013 de la Fondation du cancer du sein). C’est la deuxième cause de décès chez les canadiennes après le cancer du poumon. C’est sérieux.

Screenshot 2014-10-22 at 05.35.36

LA STRATÉGIE DE LILI

Lili Sohn, a 29 ans et est née à Strasbourg, en France. Elle habite maintenant Montréal et est graphiste dans le milieu du jeu vidéo. Elle a été diagnostiqué avec un cancer du sein en 2014 et elle a aussi appris qu’elle avait un super pouvoir : faire des paillettes avec du caca! (C’est elle-même qui le dit.)

À lire | Le projet leggings de Lili. Une autre belle façon de faire un pied-de-nez à cette maladie beaucoup trop rabat-joie.

Lili a donc créé un blog et reçu une méga décharge d’amour. Elle a décidé de réunir plein de trucs du blog en plus de plusieurs inédits et en faire un livre. J’applaudie l’idée!

Screenshot 2014-10-28 at 21.37.13

Dessiner me permet de dédramatiser mon quotidien. Je ne veux pas banaliser la maladie mais plutôt informer. Je crois qu’il faut continuer à en avoir peur, c’est ce qui nous pousse à nous faire dépister. Bon et puis si mon discours était moins drôle, plus glauque, tu ne me lirais pas (et je n’aurais aucun plaisir à dessiner).


Un deuxième tome est prévu : L’extermination, et je suis vraiment excitée de lire à nouveau Lili. En attendant, on la suit sur son blog Tchao Günther et on salut son courage, sa créativité et son authenticité. Je lui souhaite d’ailleurs une guérison rapide et définitive!

Pour la suivre sur Facebook c’est par ICI.



Pour me joindre : 

melaniegalipeau@bouclemagazine.com

Twitter

Instagram

Pinterest

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :